Nos avocats

Nos avocats

Jean Leduc

Jean Leduc

Pratiquant en droit du travail, droit de l’emploi et droit administratif depuis plus de trente ans, c’est principalement par ses qualités de plaideur qu’il a fait sa renommée.

En effet, il représente sur une base régulière les clients du cabinet devant toutes les instances, particulièrement devant les arbitres de griefs, le Tribunal administratif du travail (anciennement la Commission des relations du travail) et les tribunaux de droit commun.

Par ailleurs, son implication active dans plusieurs conflits de travail lui a permis de développer une expertise particulière et recherchée en matière d’injonctions, d’ordonnances et de recours devant le Conseil des services essentiels, dont les pouvoirs ont été transférés au Tribunal administratif du travail.  Il s’est également particulièrement distingué au fil des années en matière de révision judiciaire.

Au-delà de ses qualités de plaideur, Jean conseille de façon ponctuelle les employeurs au sujet de toute question relative au droit du travail et de l’emploi. Il a une expertise particulière en matière d’accommodement raisonnable en milieu de travail.

Il a été le premier Président du Comité de liaison du Barreau de Montréal avec la Conférence des arbitres de griefs du Québec. Ce Comité, qu'il a présidé pendant 5 ans, a notamment produit conjointement avec le Barreau de Québec le premier Guide des meilleures  pratiques en matière d'arbitrage de griefs.

Associé fondateur de Loranger Marcoux en 1991, il est reconnu depuis plusieurs années dans «  The Best Lawyers in Canada » pour ses compétences en relations du travail et en droit de l’emploi.

Mandats représentatifs:

Association des cadres de la Société des casinos du Québec c. Société des casinos du Québec Inc. et Association des cadres de premier niveau d'Hydro-Québec c. Hydro-Québec : Nous représentons les intérêts de la Société des casinos du Québec et d'Hydro-Québec dans le cadre d’une affaire unique au Canada, soit des demandes d’accréditation en vertu du Code du travail faites par des associations de cadres.

Nos avocats

Dernières publications de l'avocat

Voir tous
  • 20 / 06 / 14
     

    La Cour suprême se prononce à nouveau dans l'Affaire Wal-Mart: un employeur doit être en mesure de justifier les raisons au soutien de la fermeture de son établissement

    En avril 2005, Wal-Mart ferme définitivement le magasin qu’elle exploitait alors à Jonquière. De ce fait, environ deux cents (200) salariés perdent leur emploi. Cette fermeture entraîne plusieurs recours judiciaires initiés par le Syndicat qui venait tout juste de déposer une requête en accréditation pour représenter les salariés de cet établissement.

     

     

    +
  • 14 / 02 / 14
     

    Que savez-vous des régimes volontaires d'épargne-retraite?

    Le 1er octobre dernier, l’Assemblée Nationale a procédé à l’adoption du principe du projet de loi nº 39, intitulé la Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite. La nouvelle Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite  entrera en vigueur le 1er juillet 2014.

    Cette Loi prévoit que tout employeur ayant cinq employés ou plus à son service doit souscrire à un régime volontaire d’épargne retraite. Cette mesure vise ainsi à inciter les employés à se préparer à la retraite.

    Les employés peuvent choisir de participer au régime en déterminant un pourcentage de retenue sur leur salaire (0% étant aussi une possibilité), ou encore, renoncer au régime.

    L’employeur n’a aucune obligation de cotiser au régime, mais il est par ailleurs tenu d’offrir la possibilité à l’employé de le faire.

    La Loi prévoit que l’employeur en défaut s’expose à des amendes. À titre d’exemple, s’il fait défaut d’instaurer un régime dans les délais impartis, une amende variant entre 600 et 1200$, montant porté au double en cas de récidive, pourrait être imposée.

    Pour toute question ou précision additionnelle concernant cette actualité, veuillez communiquer avec nous.

    +